La saison 4 du championnat FIA de Formule E débutait ce weekend à Hong Kong. Après des résultats décevants en qualifications et une course mouvementée, interrompue par un drapeau rouge – le premier de l’histoire de la Formule E en course – les chances de terminer sur le podium s’amenuisaient.

La journée commençait pourtant bien pour Sébastien qui signait le meilleur temps lors des essais libres 1 avec un temps en 1 :03.310 tandis que son coéquipier, Nicolas finissait sixième.

Les deux pilotes enchaînaient alors les tours de piste (52 au total) avec leur puissance de course, désormais de 180kW au lieu de 170kW. Cependant, l’histoire ne se répétait pas lors de la session suivante puisque Sébastien terminait 19ème – dans l’incapacité d’inscrire un temps en 200kW à cause d’une voiture VENTURI arrêtée en piste – et Nicolas, neuvième.

Plus tard en Qualifications, Sébastien s’élançait dans le Groupe 1 mais malgré ses efforts et son pilotage assuré, il signait le neuvième temps. De son côté, Nicolas, en Groupe 4, allait provoquer une séance mouvementée. En effet, lors de son tour rapide, alors qu’il venait de réaliser le meilleur temps dans le secteur 1, le Français heurtait le mur et arrachait une bannière qui malheureusement s’entremêla autour de la voiture de Jérôme D’Ambrosio, avortant également le tour rapide du Belge. Nicolas s’élançait donc du fond de grille, en 18ème position.

A l’extinction des feux, après un départ bien réalisé et un premier virage sans incident, André Lotterer heurtait à son tour le mur, créant une réaction en chaîne de voitures coincées derrière lui, dont celle de Nicolas. Cet embouteillage menait à un drapeau rouge. Toutes les voitures étaient alors rappelées dans la pitlane. Après de longues minutes d’attente, la FIA faisait part de sa décision de repartir sous régime de voiture de sécurité en ayant redécidé l’ordre de départ des voitures. Si l’équipe comptait sur une remontée dont seul Sébastien a le secret, celui-ci faisait face à des problèmes techniques et de radios qui ne lui permettaient pas de finir mieux que onzième. Nicolas, quant à lui, réussissait à remonter du fond de grille à la neuvième place, empochant deux points pour les championnats.

Renault e.dams et les pilotes reviendront demain pour une nouvelle journée de course, plus motivés que jamais.

Alain Prost, co-propriétaire de l’écurie
« La course a été un peu compliquée. Nous ne savions pas encore très bien où nous en étions en termes de performances, et nous aurions pu optimiser notre potentiel davantage. Les qualifications ont vu Sébastien plutôt assurer un temps tandis que Nicolas a fait une petite faute alors qu’il était très rapide. Tout est perfectible mais cette première journée nous a appris beaucoup de choses et nous allons tout mettre en œuvre pour assurer la performance demain. »

Vincent Gaillardot, Directeur du Programme FE
« Le but de cette première course était de voir où nous nous situions en termes de performances par rapport à la concurrence. Malheureusement, nous n’avons pas toutes les informations souhaitées car la qualification fût perturbée par des événements divers et variés. En course, nous pouvions espérer une remontée des pilotes et viser les points mais nous avons eu des soucis techniques qui ont perturbé celles-ci. C’est à nous de résoudre ces problèmes pour la course de demain et enfin voir le potentiel de la voiture face à la concurrence. »

Sébastien Buemi, #9
« C’était une journée difficile. Nous faisions une bonne première partie de course, puis je suis tombé en panne à la sortie des stands après mon changement de voiture. J’ai dû faire un reset et j’ai perdu beaucoup de temps. Nous avons également eu quelques problèmes techniques. C’est bon signe de constater que nous sommes dans le rythme de la concurrence et nous allons tout faire pour être devant dès la prochaine épreuve. »

Nico Prost, #8
« Sans cette erreur en qualifications, je pense que nous aurions pu aller en SuperPole, le rythme était là et j’étais rapide. Même s’il y a eu cet incident en course, nous n’avons pas fait d’erreurs et nous avons pu remonter pour finir à la dixième place. Ce n’était pas le résultat escompté mais cela reste une course solide. Demain, nous ferons mieux. »

Retour en haut