Alain Prost, co-propriétaire de Renault e.dams nous livre ses impressions en amont de la course

3 victoires en 3 courses pour Renault e.dams. Quelles seront vos attentes pour ce week-end ?
C’est un week-end particulier car c’est une course particulière. Mexico est en effet une course qui n’est pas vraiment en ville, sur un circuit permanent qui reprend une partie du circuit de F1. Nous n’avons pas de grandes craintes par rapport à cela mais nous abordons la course d’une manière différente. Buemi arrive aussi très tôt samedi matin donc il y a un peu plus de stress pour nous en tant qu’équipe et pour lui en tant que pilote. Nos attentes sont toutefois les mêmes que ce que l’on a fait jusqu’à présent, c’est-à-dire essayer de faire la meilleure performance possible et marquer beaucoup de points au championnat. On sait que tout fonctionne bien pour l’instant mais il faut que l’on concrétise encore et encore. On sait aussi que la compétition avec ABT Shaeffler Audi Sport et Techeetah va s’intensifier donc il faut que l’on continue à marquer des points avec nos pilotes.

Quels sont, selon vous, les challenges du Autodromo Hermanos Rodriguez ? Y at-t-il beaucoup d’opportunités pour dépasser ?
Il va y avoir des changements sur le circuit avec la modification de la première chicane, ça va êter un virage différent, plus traditionnel mais nous ne l’avons pas encore vu. Il y aura donc une zone de dépassement assez importante. L’année dernière, cela n’était pas facile pour dépasser donc là ça va apporter une vraie opportunité. La particularité de ce circuit est la partie rapide associée au Stadium qui est une partie plus lente mais très spectaculaire pour les fans et les pilotes. Il s’agit d’un tracé qui devrait nous convenir car nous aimons les tracés longs. C’est pourquoi nous sommes assez confiants pour le week-end à venir.

Les pilotes ont pour habitude de rouler sur des tracés en ville. Comment gère-t-on l’adaptation à un circuit permanent en FE ?
Les pilotes ont fait des essais et des sessions de simulateur sur ce genre de tracé. Ils connaissent le circuit. La particularité sera peut-être le premier virage modifié qui sera plus large et espacé. Pour le reste, beaucoup de choses se font lors de la préparation et les sessions de simulateur. Nous verrons les premiers résultats samedi durant les essais libres. Il faudra réussir à gérer le passage sur les trois chicanes, sur lesquelles nous étions bien l’année dernière. Le circuit est peut-être un peu plus large avec plus de murs, mais n’est pas tant différent d’un tracé en ville. Nous attendons ce week-end avec beaucoup d’impatience.

Retour en haut