Renault e.dams quitte l’Autodromo Hermanos Rodriguez, le quatrième round du championnat de Formule E, mitigé. Nico Prost finit dans les points mais son co-équipier Buemi a enduré une course difficile.

C’est sous un ciel bleu et des conditions climatiques favorables que se sont lancées les deux Renault e.dams sur la piste mexicaine. Malgré l’arrivée de Buemi aux aurores ce matin, le pilote venant directement de Monza, il a su dominé les essais libre en étant le plus rapide et ce malgré les sessions interrompues fréquemment par des drapeaux jaunes.

Le leader du championnat a ensuite conduit en Groupe 1 et Prost en Groupe 3 lors d’une session de qualifications passionnante. Mais aucun des deux pilotes n’a su atteindre la Super pole. Après avoir lutté avec la piste poussiéreuse, Buemi a terminé la session en signant le dixième temps. En raison de la pénalité de Maro Engel et des disqualifications de Daniel Abt et Jérôme d’Ambrosio, Buemi s’est élancé de la grille, septième. Prost, entre-temps a dû faire face à une qualification interrompue par un drapeau rouge et est parti treizième.

A l’extinction des lumières, les deux pilotes ont réussi à passer le premier virage sans drames et à maintenir leur position. Après quelques minutes seulement, une première voiture de sécurité a été déployé suite à des débris sur la piste après une première chicane compliquée. Prost a dû alors rentrer au stand pour remplacer son nez avant après avoir été touché.
Au redépart de la course, l’arrêt sur piste de Oliver Turvey (NextEv) a vu une nouvelle voiture de sécurité entrer. Cela signifiait donc que Buemi remontait cinquième et était bientôt en position de se battre avec Sam Bird (DS Virgin Racing) pour tenter de remonter dans le classement.

Après les changements de voiture, une troisième et dernière voiture de sécurité a fait une apparition : c’était cette fois une voiture de chez Faraday Future Dragon Racing qui s’était arrêtée en piste. Au redémarrage, Buemi a utilisé son FanBoost mais arrivant au premier virage, Felix Rosenqvist a bloqué ses roues devant lui et José Maria Lopez est parti en tête à queue. Le pilote suisse ayant fait de son mieux n’a pu éviter l’incident et est parti en tête à queue à son tour, le faisant alors redescendre à la 16ème place.

Quatre tours avant la fin, Nick Heidfield et son co-équipier Felix Rosenqvist (Mahindra Racing) se sont touchés dans la célèbre section du Stadium. Prost a réussi à éviter l’accident et est remonté à la cinquième place. A la fin de la course, le Français a maintenu sa position alors que Buemi franchissait la ligne en 14ème position, réussissant néanmoins à inscrire le tour le plus rapide en course et donc à inscrire un point.

Malgré cette course folle, Buemi reste en tête du championnat mais voit son avantage se réduire à seulement cinq points devant son rival au titre, Lucas Di Grassi (ABT Shaeffler Audi Sport). Renault e.dams se maintient en tête du championnat écurie, avec 31 points d’avance sur ABT Shaeffler Audi Sport. La prochaine course se tiendra sur le prestigieux circuit de Monaco, à Monte Carlo le 13 mai.

Sébastien Buemi – n°9 : La course aurait pu être bonne pour nous. Nous savons tous que c’est difficile de dépasser sur ce circuit, surtout avec autant de voitures de sécurité. Quand j’ai essayé d’utiliser le FanBoost, Rosenqvist a bloqué ses roues et Lopez est parti en tête à queue. J’ai fait de mon mieux pour éviter l’incident et en faisant ça, je suis parti en tête à queue également. J’étais au mauvais endroit au mauvais moment. C’est plus ou moins ce qui s’est passé aujourd’hui. Cela n’a pas été un bon weekend pour nous. L’objectif était de ne pas perdre trop de points au championnat donc c’est évidemment très décevant. J’étais le plus rapide en essais libres, nous avons montré que nous avions un bon rythme mais cela a été très désavantageux pour moi de me retrouver en Q1 car j’ai nettoyé la piste pour les autres pilotes. Surtout ici, avec des conditions aussi venteuses. J’ai aussi essayé d’éviter une sortie dangereuse juste après mon pitstop, lors duquel j’ai dû laissé passer trois ou quatre voitures et j’ai donc perdu des places précieuses. Mais la chance tourne, donc voyons ce qui se passe à Monaco.

Nicolas Prost – n°8 : Je me suis beaucoup battu aujourd’hui et cela n’a pas été une course facile. Je suis sous investigation, je comprends pourquoi parce qu’il y a eu contact mais je ne pense pas être responsable. J’ai vraiment essayé d’éviter l’incident mais Nick ne m’a pas laissé beaucoup d’espace et il m’a fermé la porte. Mise à part ça, c’était une bonne course et je suis content du résultat jusque-là. C’est une piste très étroite, il y a eu beaucoup de contacts mais c’est la course… et c’est pareil pour tout le monde. Les lignes droites ne sont pas très longues donc c’est assez compliqué de dépasser. Mais les changements qui ont été faits par rapport à l’année dernière fonctionnent bien et j’ai vraiment aimé courir aujourd’hui. Même si l’on était rapide en essais libres 1, j’ai eu du mal en essais libres 2 et la voiture n’était pas aussi facile à conduire. Pendant la séance de qualification, même si le drapeau rouge n’a pas aidé, il aurait été difficile de faire beaucoup mieux donc… Il faut qu’on arrive à comprendre pourquoi ce weekend n’a pas été très bon pour nous. J’ai hâte d’être aux deux prochaines courses à Monaco et Paris.

Jean-Paul Driot – copropriétaire : C’est un weekend très décevant. Nous avons commencé en signant de très bon temps ce matin pendant les essais libres. Nous avons été malchanceux de tomber dans le groupe 1 des qualifications. La piste était très sale et tous les pilotes de ce groupe se sont d’ailleurs retrouvés loin dans le classement. C’est pour ça que nous sommes partis seulement septième sur la grille. Nous avons eu des problèmes de radio et donc du mal à communiquer avec les pilotes notamment pour les consommations en énergie. On aurait pu rester encore un tour en piste mais n’ayant pas les indications précises, nous sommes rentrés au moment où il le fallait pour jouer la sécurité. Au moment de ressortir, les deux voitures d’Andretti sont sorties avec trois secondes d’avance, ce qui a provoqué un bouchon devant notre box et nous avons perdu beaucoup de places. Enfin pour terminer cette série négative, lorsque Buemi a utilisé son FanBoost, il est arrivé très vite avec Rosenqvist qui a bloqué ses roues et Lopez qui est en parti en tête à queue. Il a donc été obligé de mordre dans la terre et est parti en tête à queue à son tour. Tout a été mis à mal par un concours de circonstances négatif sur toute la course. Cela n’est pas une excuse mais Di Grassi a joué et il a gagné, bravo ! Mais la chance tourne… Nous devons en tirer toutes les conclusions et conséquences pour continuer d’avancer dans la bonne direction. Prost a fait une très bonne course puisque c’était difficile de l’endroit où il est parti. Nous avions économisé beaucoup d’énergie et dans les trois derniers tours, il a réussi à remonter et à finir sur une belle cinquième place. Nous inscrivons quand même des points au championnat et ces points sont aujourd’hui cruciaux pour nous.

Retour en haut