Après une grande première couronnée de succès à Pékin, le FIA Formula E Championship prend la direction de la Malaisie. Pour le deuxième ePrix de l’histoire, les 40 Spark-Renault SRT_01E engagées se défieront ce samedi 22 novembre à Putrajaya, la « World’s First Intelligent Garden City ».

Pionnier du sport automobile, des mobilités durables et des transferts de technologies de la piste à la route depuis 115 ans, Renault a ouvert avec réussite une nouvelle page de son histoire à Pékin en septembre.

Impliquées depuis la genèse du projet en 2012, les équipes de Renault Sport ont vu leur travail prendre vie en Chine. Avec des choix techniques confirmés pour leur fiabilité, leur sécurité et leur performance, l’objectif est de poursuivre sur cette lancée dans les rues de Putrajaya.

Symbole de la ville durable, la capitale administrative de la Malaisie dédie près de la moitié de sa superficie aux espaces verts et à l’un des plus grands lacs artificiels au monde, que les concurrents longeront à travers un tracé de 2,5 kilomètres. Putrajaya est une des premières cités à avoir développé un programme d’autopartage 100% électrique, au sein duquel on retrouve en bonne place les Renault Twizy et Zoé.

Au cœur du dense programme sportif se tenant sur une seule journée, Renault électrisera la piste avant le départ, lors d’un show illustrant les qualités de Zoé et Twizy, les modèles phares de la gamme Z.E. Toujours proche du public, Renault proposera également aux spectateurs d’essayer ces véhicules dans le eVillage.

Offrant un nouveau challenge aux qualités dynamiques des Spark-Renault SRT01_E, le circuit de Putrajaya dispose d’une combinaison de douze virages, dont plusieurs courbes rapides et une épingle serrée. Entrecoupée d’une chicane, la ligne droite des stands sera un des points les plus spectaculaires. L’aspiration devrait y jouer un rôle important pour les dépassements et la gestion de l’énergie au cours des 31 tours de course.

« Après une manche inaugurale empreinte de succès, nous nous rendons en Malaisie pour confirmer nos choix techniques », annonce Roberto Dlacic, ingénieur Renault Sport Technologies détaché sur le FIA Formula E Championship. « Nos objectifs restent les mêmes : offrir une monoplace toujours plus fiable, plus sûre et plus performante, tout en assurant aux équipes une équité absolue. En ce sens, nous avons renforcé l’implantation de la boite de vitesses pour mieux répondre aux défis proposés par les circuits urbains. Nous étudierons également les performances sur ce tracé, très différent de Pékin dans ses contraintes latérales pour la mécanique. »

Retour en haut